Home » News

Tokyo terminus

1 décembre 2012 3 Commentaires

Poum poum poum, on va faire comme si de rien n’était, ne faites pas attention à nous, il ne s’est absolument pas passé un an depuis notre dernier post… Reprenons.

Un train propre et TRÈS rapide (japonais quoi) nous permet de rejoindre notre dernière étape, la bouillonnante Tokyo. Nous y serons accueillis par Eric, un expatrié français qui vit sur place et qui nous a très gentillement hébergé chez lui durant notre séjour. Une fois que le typhon qui menaçait se dissipe, la vue dont on profite de chez lui est stupéfiante.

Eric nous consacre tout un week end et nous emmène un peu partout dans Tokyo pour nous faire partager ses découvertes. Quartier geek, bars a thème, rues a shopping… Notre point de départ, la fameuse statue d’Hachikō, dans le quartier de Shibuya.

Hachikō était un chien qui avait l’habitude d’aller attendre son maitre à la gare, et qui continua de venir tous les jours pendant 10 ans après la mort de celui-ci. Cette statue en son honneur est devenue depuis un lieu de rendez-vous incontournable dans ce quartier branché.

Tokyo est l’empire du look, une ode à la sape ou chaque habitant te fait passer pour un plouc absolu. Ou bien te rend un peu plus perplexe. En effet, ça peut aller TRÈS LOIN, à un cheveux du déguisement.

Une fois rassasiés de magasins branchés et de sushis délicieux et la nuit venant, l’ambiance se transforme. En plus d’être un quartier trendy, c’est un quartier où la vie nocturne est très animée, avec notamment beaucoup de bar à hôtes et hôtesses (qui flirtent avec les clients pour les inciter à consommer). On se « contentera » d’une soirée expat’ ou des gens déguisés en spermatozoïde géants dansent frénétiquement partout :D

Le lendemain, visite du quartier de Akihabara, mecque de l’Otaku (désignation fourre-tout pour les amoureux de la culture manga et jeux vidéo). Partout, des magasins de jeux video et de figurines, des mangas-café (où l’on paye à l’heure pour lire ou surfer sur internet), ou des maids-cafes, où les serveuses sont déguisées en soubrettes et font payer (très cher) divers services comme leur donner des ordres ou même dormir la tête sur leur cuisses. Et bien souvent, il y a de véritables files d’attente pour entrer !

Impossible de repartir sans ramener un ou deux jeux vidéo ancien pour la collection de Yann, ou bien d’essayer ces photomatons hallucinants qui blanchissent la peau et agrandissent les yeux.

Vous l’aurez compris, contrairement à Kyoto, ici le patrimoine culturel ne se rencontre pas dans les temples et autre bâtiments historique mais bien dans la rue et ses habitants. Notre prochaine étape est donc le Tsukiji fish market (à l’aube !), l’un des plus grands marchés aux poissons du monde. Très impressionnant, on peut y déguster les sushis les plus frais du monde, mais un petit dej’ de la mer ne nous as pas trop tenté. On se contente d’y photographier des thons géants et des pieuvres gluantes.

Pieuvres que l’on dégustera frites et en boulettes le soir même (les takoyakis), sur les bons conseils de Charles, un ami français travaillant a Tokyo que l’on rejoindra pour une tournée des bars endiablée. L’occasion de discuter avec des Japonais autour d’un verre !

Pour notre dernière soirée au Japon, Eric nous emmène avec sa femme dans un restaurant sur le thème de la prison / hôpital psychiatrique. Les serveuses sont déguisées en infirmières sexys et elles nous amènent à nos « cellules » menottés. De temps en temps, les lumières s’éteignent et des « zombies » passent en raclant leurs chaines sur les barreaux de notre table-cellule.

Une conclusion tout à fait dans l’esprit de cette ville, farfelue et hors-norme !

Toutes les photos de Tokyo sont par ici !

3 Commentaires »

  • Eric said:

    Sympa :-) ça me rappelle de bons souvenirs.
    La vue de la seconde photo me dit quelque chose… !

  • DOM said:

    je suis fan des petites « photos anim », c’est super vivant

  • tunimaal @ voyage au Japon said:

    Sympa sympa tout ça ^^

    Les gifs, c’est vous qui les faites?

Laisser un commentaire